Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 10:14

    IMG_1298.JPG

   

Que ce soit en gratin ou même cuit vapeur, le brocoli me va très bien. Pourtant, on ne peut pas dire qu'il fait partie des légumes des plus savoureux, mais n'empêche qu'il a une bonne petite tête. Touffu ou encore consciencieusement dépiauté pour le cuisiner, moi, il me plaît. Mais j'avoue qu'il me plaît encore plus quand celui-ci est entièrement divisé en petits bouqets, parce que j'ai quelque part l'impression de manger des mini-arbres version Poly Pocket. M'enfin, la dernière fois, je me suis quand même lancée le défi d'en faire une soupe/velouté pour savoir ce qu'il avait vraiment dans le ventre. Mais pas facile, facile, de faire une soupe goûteuse et relevé avec simplement du brocoli, c'est pourquoi le fromage de chèvre est devenu mon allié. Après moultes combat avec les épices, Tabasco, chèvre, et j'en passe, je crois que je l'ai vaincu et que j'ai réussi mon défi. Le chèvre frais déposé à la dernière minute dans la soupe bien chaude, ben, oui, ça fait son petit effet.

  • 1 brocoli    
  • 2 pommes de terre
  • 1 carotte
  • 1 fromage de chèvre frais
  • Tabasco   
  • Sel / poivre       

A l'aide d'une râpe, raper le brocolis pour en dégager les petits grains. Réserver.

Diviser le brocoli en petits bouquets.

Couper les carottes en rondelles, les pommes de terre en dés.

Mettre dans une casserole les petits bouquets de brocoli, les carottes et les pommes de terre.

Recouvrir d'eau.

Cuire le tout une trentaine de minute.

Mixer, assaisoner, puis incorporer ensuite une goutte de tabasco (ou même deux !).

Détailler des lamelles du fromage de chèvre.

Servir la soupe dans les assiettes, disposer les lamelles de chèvre et les petits grains du brocoli.

Dégustez aussitôt !  

 

 IMG_1297.JPG

 

 

Repost 0
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 12:43

  IMG_1293-copie-1.JPG

 

 

Ça sent bon le soleil, nos papilles en font des pirouettes, ce mélange d'agrumes aux saveurs corsées séduiront à coup sur les palais exigeants. Quelques beaux jaunes d'oeufs des poulettes de la maison, un peu de sucre, quelques agrumes, et surtout des biscotos pour mélanger le tout. Finalement, c'est pas si compliquée le sabayon et ca se mange (presque) sans faim ! Alors vous tentez l'expérience ?

 

  • 5 jaunes d'oeufs
  • 5 cs d'orange pressée
  • 1 cs soupe de pamplemousse pressé
  • 1 cs de citron pressé
  • 2 cs de sucre
  • Quelques quartiers d'oranges
  • Un peu de zeste d'orange

Dans une casserole, verser les cs d'orange et le zeste, puis les cs de pamplemousse et de citron.

Verser les jaunes d'oeufs, puis le sucre.

Mélanger énergiquement la préparation afin d'obtenir une consistance mousseuse.

Faîtes chauffer la préparation au bain marie durant une dizaine de minute en ne cessant pas de remuer.

Le sabayon doit doubler de volume.

Prélever les suprêmes d'orange (c'est à dire en enlevant les parties blanches) et disposez-les dans des petits ramequins.

Verser un peu de sabayon dans chaque ramequin.

Enfourner pendant 10 minutes à 200°, ou à l'aide d'un petit chalumeau,faîtes doré l'ensemble.

 

 

IMG_1296.JPG 

Repost 0
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 16:14

 

 

 

 

Alors que Top Chef a recemment mis en avant la recette de l'oeuf frit, inconnu pour beaucoup d'entre nous, je me suis penchée sur les cuissons et différentes recettes autour de l'oeuf. Finalement, en allant de découverte en découverte sur différents sites internet, je me suis décidée à partager les techniques les plus délicates ou encore les moins utilisées. Bientôt l'oeuf marbré, en gelé ou encore les cotelettes d'oeufs durs n'auront plus de secret pour vous !

 

 

L'oeuf marbré

 

 

La technique consiste à finir la cuisson de l'oeuf dur dans un mélange d'une couleur fonçé. La coquille doit être fendillée délicatement après avoir cuit l'oeuf dur. Le goût n'est pas forcement très prononcé, mais avouez que l'effet des marbrures en jette.  

 

  • Cuire un oeuf dur : 9 minutes de cuisson 
  • Fendiller sa coquille.  
  • Plongez-le dans un mélange de thé et de soja, puis porter à ébullition durant 3/4 minutes.  
  • Laisser reposer dans le mélange jusqu'à refroidissement.  
  • Retirer délicatement la coquille.  

 

 

L'oeuf en gelée

 

 

 

La technique consiste à cuire un oeuf façon mollet puis à l'incorporer dans une préparation de gelée. Attention au démoulage qui s'avère périlleux, placer le ramequin dans un récipient d'eau chaude avant de faire le tour de la paroi du ramequin avec une lame pour provoquer un appel d'air et en faciliter alors le démoulage.

 

  • Incorporer 7 feuilles de gélatines préalablement ramollie à l'eau froide dans 1/2 L de bouillon.  
  • Verser un peu de gelée dans les fonds des ramequins.  
  • Cuire les oeufs mollets durant 6 minutes.  
  • Rafraichir à l'eau froide et écaler.  
  • Cisailler un peu d'herbes fraîches, jambon, saumon (en bref les ingrédients que vous voulez !) pour les disposer dans les ramequins.  
  • Poser l'oeuf au centre et couler le reste de gelée.  
  • Laisser prendre au frais.  

 

La cotellette d'oeuf dur

 

 

La technique consiste à cuire des oeufs durs pour les réduire quasiment en poudre, à en former l'apparance d'une cotellette de viande, pour ensuite la frire.    

  • Cuire des oeufs durs.  
  • Hacher finement les oeufs.  
  • Lier avec une préparation de béchamel serré.  
  • Former plusieurs petites cotellettes sur une plaque, puis conserver au frais.  
  • Fariner les deux faces des cotellettes en enlevent ensuite l'excédent.  
  • Tremper alors dans un mélange d'oeuf battu, puis dans un mélange de chapelure.  
  • Frire à 180° et servir avec une sauce gribiche.  

 

L'oeuf poché

 

   

 

La technique consiste à cuire l'oeuf sans coquille dans une casserole d'eau à ébulition. Selon Chef Simon, la qualité et la fraîcheur des oeufs assure une bonne partie de la réussite de la recette.

 

  • Faire bouillir 1L d'eau avec 10 cl de vinaigre blanc.  
  • Cassez les oeufs dans un à un dans une tasse.  
  • Versez délicatement les oeufs un après l'autre dans la casserole d'eau frémissante.  
  • A l'aide d'une cuillère tourner autour de l'oeuf pour que le blanc enrobe uniformement le jaune.  
  • Laisser cuire 1 à 2 minutes, puis rincer.  

 

L'oeuf mollet

 

   

 

La technique consiste à cuire l'oeuf entier (en gardant sa coquille) assez de temps afin que le blanc soit coagulé et le jaune crémeux.

 

  • Plonger les oeufs dans de l'eau bouillante.
  • Laisser cuire 6 minutes puis écaler sous un filet d'eau froide.
  • 

L'oeuf frit

 

 

La technique consiste à cuire d'abord l'oeuf selon la technique de l'oeuf mollet pour ensuite l'enrober de panure pour le frire.

  • Cuire l'oeuf 5 minutes dans de l'eau bouillante.
  • Ecaler sous un filet d'eau froide.
  • Battre 2 oeufs.
  • Rouler l'oeuf mollet dans la farine, les oeufs battus, puis dans un peu de chapelure.
  • Dans une poele bien chaude avec du beurre clarifié, frire l'oeuf en l'arrosant régulièrement avec du beurre pendant 2 minutes.
  • Egoutter sur du papier absorbant.

 

 

Sources : Chef Simon, Ateliers des Chefs, CulinoTests, TerraFemina, M6 recettes...  

 

 

Repost 0
Published by home-cooking - dans Techniques de cuisine
commenter cet article
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 17:49

IMG_1240.JPG

 

 

Plus de deux mois de pause de blog, ça fait long. Le printemps pointe le bout de son nez et l'arrivée en masse des beaux légumes ont réveillé à nouveau mon envie de partager sur le site quelques belles recettes. Durant mon absence, j'ai été étonnée de voir le nombre de curieux qui se rendaient encore ici, ça fait forcement plaisir, merci à vous. Mais en attendant que le printemps s'installe officiellement, je vous laisse découvrir une recette de pommes pochées, une bonne raison de cuisiner des pommes oubliées, trop fripées par le temps pour être dégustées à pleine dents.

 

  • Pommes
  • Une gousse de vanille
  • 1 cc de mélange de 4 épices
  • Un baton de canelle
  • 1 L d'eau
  • 150 gr de sucre

 

Pêlez les pommes.

Disposez dans une casserole.

Recouvrir d'eau.

Ajoutez la gousse de vanille, le mélange 4 épices et le baton de canelle.

Portez à ébulition durant 20 minutes.

Vérifiez la cuisson des pommes, celles-ci doivent être très fondantes.

Disposez ensuite dans des petits ramequins.

Vous pouvez faire réduire le reste du sirop, en laissant le sirop à ébulltion.

 

 

 

 

Repost 0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 11:00

IMG_1217.JPG

 

 

 

Après une pause du blog pendant les fêtes, je reviens avec la douceur d'une recette sucrée qui vous permettra de retrouver un peu de chaleur emmitouflés dans vos manteaux. L'ananas coupé finement avec la mandoline, mariné pendant plus de 24h dans un mélange de sirop, de vanille, de citron et de baies roses... c'est tout simplement fantastique, de quoi réveiller un ananas pauvre en goût et vous laisser un goût de reviens-y. Je suis très adepte des desserts à base de fruits, mais franchement celui-ci a dépassé toutes mes espérances, quant bien même je n'ai pu laissé la marinade sans la finir à la petite cuillère. Amoureux, amoureuses des ananas, je n'ai plus qu'à vous conseiller de foncez d'urgence pour un bon moment de dégustation.

 

  • 1 ananas
  • 1 citron
  • 1 gousse de vanille
  • 1 cc de baies roses
  • Un peu de coco rapé
  • 125 gr de sucre
  • 12 cl d'eau

Préparez un sirop en portant à ébulition le sucre et l'eau avec la gousse de vanille fendue dans le sens de la longueur.

Laissez refroidir, puis ajouter un peu de zeste de citron, le jus du demi citron, les baies roses.

Détaillez avec une mandoline des tranches fines d'ananas.

Laissez mariner les tranches d'ananas dans le mélange durant 24h.

Disposez dans les assiettes, soupoudrez de noix de coco rapé.

Dégustez !

 

 

PS : Vous avez été nombreux et nombreuses à déposer vos participations au concours sur le blog et sur ma boîte mail, merci pour votre investissement et vos belles recettes. La gagnante a été déjà contacté par mail suite à sa recette "Déclinaison autour de la ButterNut", et recevra bientôt son petit colis surprise. A très vite pour une nouvelle recette :) ...

 

 

Repost 0
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 10:47

IMG_1021.JPG   

Faire ses propres pâtes, c'est quand même la classe. Certes, elles sont bien plus difficile à faire que d'ouvrir une boîte Lustucru, mais incomparable au niveau du goût et de la texture. C'était la première fois que je tentais la technique des tagliatelles, et en retraçant son origine, j'ai appris que celles-ci cuites devaient mesurer exactement 8 millimètres de largeur soit l'équivalent de la 12 270e partie de la tour de Bologne donc plus précisément 7 millimètres de largeur cru. L'épaisseur, quant à elle, doit se situer entre 0,6 et 0,8 millimètres. Franchement, ils sont techniques ces Italiens, et j'imagine plutôt mal les cuisinières italiennes traditionnelles sortir leur règles au milieu de leur sacré fourbi pour faire un contrôle qualité de leurs pâtes. En bref, vous vous doutez sûrement que je ne me suis pas prêtée au jeu, sinon j'en avais pour toute la matinée. Néanmoins, elles étaient tip-top !

 

Pour 3 :

  • 200 gr de farine
  • 2 oeufs
  • 1 cs d'huile d'olive
  • 1 pincée de sel

Versez la farine avec le sel dans un saladier.

Battez les oeufs et l'huile d'olive dans un autre saladier que vous rajouterez ensuite dans la préparation précédente.

Pétrissez la pâte jusqu'à ce qu'elle soit lisse, massez là avec un peu d'huile d'olive.

Conservez la au frais durant 30 minutes avant de l'étaler (la pâte sera beaucoup plus élastique)

Passez la pâte plusieurs fois par le réglage le plus large, en la pliant en trois à chaque fois, puis diminuez ensuite peu à peu le réglage.

Passez ensuite la pâte dans le module des tagliatelles.

Suspendez la pâte sur un manche à balai posé entre deux chaises pour la faire un peu sécher. Elle sera ainsi moins collante.

Une fois les tagliatelles terminées, plongez-les durant 3 minutes dans de l'eau bouillante !

 

 

IMG_1023-copie-1.JPG

 

 

 

PS : N'oubliez pas le super-concours pour l'anniversaire du blog, je compte sur vous !

 

concours

 

Repost 0
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 09:00

IMG_1042.JPG 

 

Après avoir abandonné pendant plusieurs mois le concept d'un tour en cuisine, j'ai eu recemment envie d'y participer à nouveau. Je devais choisir une recette dans le blog de Little Muffins et c'était "Au menu délice" qui devait faire de même ici. Ca faisait plusieurs années que je n'avais pas mangé un cookies, j'en avais presque oublié le goût, alors j'attendais de retrouver dans cette recette le charme du cookies. Finalement, le résultat a été à mes yeux un peu décevant, je n'ai pas retrouvé en bouche ce que j'espérais, je me suis peut être loupée quelque part, d'autant plus que je n'ai pas pu y intégrer le chocolat au lait au riz soufflé indiqué dans la recette initiale. Néanmoins, on a pas pour autant boudé ces cookies, dosé parfaitement en sucre, ils ont été dévoré en une soirée.

 

Pour 40 petits cookies :

  • 180 gr de chocolat au lit au riz soufflé
  • 225 gr de farine
  • 1 oeuf
  • 100 gr de beurre
  • 60 gr de cassonade
  • 40 gr de sucre à la vanille
  • 1 cc rase de levure chimique
  • 1/2 cc d'extrait de vanille liquide
  • Une pincée de sel

Détaillez des pépites de chocolat.

Dans un saladier, travaillez les sucres avec le beurre fondu afin d'obtenir un mélange mousseux.

Ajoutez l'oeuf, l'extrait de vanille, le sel.

Tamisez la farine et la levure puis les incorporer en pluie dans le mélange.

Sur une plaque à pâtisserie, déposez des petits tas de pâtes (1 cc) en les espacant.

Cuire entre 8 et 10 minutes à 170°.

Repost 0
Published by home-cooking
commenter cet article
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 17:42

IMG_1026.JPG

 

 

 

Et toi, tu la connais la différence entre la clémentine et la mandarine ? Parce que moi j'en perds la tête avec leurs histoires. Je savais bien qu'il y avait un pépin entre elles, et après m'être informée sur la question, c'est bien la clémentine qui en est dépourvu. C'est vrai que pour la cuisine, la clémentine nous offre un sacré atout, épluchage plus facile, pas de pépins à extraire, bon certes elle est un peu moins savoureuse que sa cousine la mandarine. Mais associer avec d'autres saveurs, franchement ca vaut le coup de la cuisiner. Je vous raconte pas le délice des petits gratins que j'ai fais avec, à peine sucré, frais en bouche... Un dessert bien sympathique prêt en peu de temps !

 

Pour 4 petits gratins :

  • 4 clémentines
  • 2 oeufs
  • 2 cs de sucre
  • 10 cl de crème fraiche légère
  • Amandes effilées

Dans un saladier, versez le sucre et les oeufs. Blanchir à l'aide d'un fouet le mélange.

Ajoutez la crème fraiche.

Dans des petits ramequins, déposez l'équivalent d'une clémentine séparé en quartiers.

Versez le mélange dans les ramequins.

Dispersez dessus les amandes effilées.

Enfournez à 180° durant 20/25 minutes (selon la taille des ramequins)

 

 

IMG_1041.JPG

Repost 0
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 09:57

  concours.jpg

 

Voilà, il est là !

 

Il est enfin arrivé depuis le temps qu'on l'attendait !

 

Pour le/la gagnant(e) un généreux colis surprise qui vous sera apporté par votre facteur

 

Mais avant d'espérer voir et goûter tous les petits cadeaux...

 

 

Il vous faudra :

 

1. Réalisez une recette sucrée ou salée sur le thème de l'automne avant le 31 décembre minuit

 

2. Partagez le concours sur vos blogs ou pour les non-blogueurs de s'inscrire à la newsletters

 

3. Validez votre participation en laissant un commentaire

 

 

 

Bonne chance à tous et à toutes !

 

A vos cuisine !

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by home-cooking - dans Bazar culinaire ...
commenter cet article
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 10:33

IMG_1004.JPG

Je suis très adepte des petites bouchées, mini-tartelettes & co à proposer en fin de repas ou à l'heure du thé. Ca passe souvent mieux qu'un gâteau après un repas copieux, d'autant plus que celles-ci sont légères, savoureuses, et juste moelleuses comme il faut. Les petites graines de pavot apportent vraiment un plus, un petit goût épicé, proche de la noix, et donnent un jolie effet visuel.

  • 200 gr de farine
  • 100 gr de sucre
  • 10 cl de lait demi-écrémé
  • 1 pot de yaourt nature
  • 1 sachet de levure chimique
  • 4 cs d'huile d'olive
  • 3 cs de graines de pavot
  • 2 oeufs
  • 1 citron

Prélevez un peu de zeste du citron. Réservez ensuite le jus du citron.

Mélangez la farine, la levure, le sucre et le pavot dans un saladier.

Fouettez les oeufs avec le lait, le yaourt, l'huile, le jus et le zeste du citron.

Versez cette préparation sur la farine et mélangez tout.

Répartissez dans les moules et faire cuire 15 minutes environ à 180°.

 

 

 

 

 

 

 IMG 1002

 

 

 

 

Repost 0
Published by home-cooking - dans Les Muffins & Madeleines
commenter cet article